Onduleur : prévenir plutôt que guérir.

courantLe courant délivré par chaque fournisseur d’énergie n’est pas aussi parfait qu’on pourrait l’imaginer. Les imperfections que peuvent comporter le courant qui sort des prises murales sont multiples : microcoupures, surtensions, pics de tension, courant parasité par les interférences magnétiques, courant distordu…

Dans la plupart des cas, ces défauts sont imperceptibles. Mais il suffit que l’un d’eux soit récurent et / ou exacerbé pour que cela ait des conséquences désastreuses. L’onduleur est un moyen sûr de protéger électriquement son infrastructure informatique.

Dans la pratique

Une entreprise est fortement dépendante de l’électricité, encore plus si son activité est très liée à l’informatique. Les imperfections du courant délivré à vos ordinateurs n’auront que peu de conséquences visibles au jour le jour : les alimentations des équipements informatiques peuvent devenir anormalement bruyantes par exemple. Mais elles ne sont pas préparées à encaisser un courant présentant trop de défauts sur le long terme. Toutes les anomalies suivantes endommagent à petit feu votre infrastructure :

  • les microcoupures à répétition.
  • une surtension un peu trop marquée.
  • des parasites trop nombreux.
  • un courant trop distordu.

Dans le cas de microcoupures importantes, elles peuvent engendrer un redémarrage inopiné de l’équipement. Le risque est bien réel : données corrompues qui deviennent irrécupérables, des partages réseaux qui deviennent inaccessibles, la connexion internet qui se coupe…

Cas concret : la coupure de courant

Le courant délivré par le secteur n’est pas infaillible. Nous avons tous un jour ou l’autre été confronté à ce genre de panne. Il peut également arriver que cela se produise par inadvertance, du fait d’un collaborateur travaillant sur le tableau électrique, ou tout simplement un court circuit.

Qu’elle soit d’une seconde ou de deux jours, que se passe-t-il lors d’une coupure de secteur ? Tout d’abord un arrêt brutal de tous les équipements : ordinateurs, téléphones, imprimantes, box internet… En conséquence, l’activité de l’entreprise est compromise pendant tout le temps de la coupure. Une fois que le courant revient et si tout se passe bien, tout revient à la normale. Or, la reprise de l’activité peut s’avérer plus compliquée que prévue dans les cas suivants :

  • Un serveur n’a pas bien supporté l’arrêt brutal : il ne redémarre plus.
  • La base de documents est abimée, elle doit être reconstruite pour être de nouveau accessible. Cette opération peut prendre beaucoup de temps.
  • Des données essentielles sont corrompues et demeurent inaccessibles.

Quand bien même un plan de sauvegarde efficace a été mis en place, le temps de rétablissement à la normale peut être alors bien plus long qu’un simple redémarrage. L’activité de l’entreprise est perturbée d’autant.

Comment éviter ces désagréments ?

onduleurAfin de palier à ces imperfections, la solution la plus simple et la plus efficace est d’installer un onduleur. Assez discret et peu encombrant, il se place entre l’alimentation secteur et les équipements de votre infrastructure informatique afin de les protéger électriquement : serveur, ordinateur, switch, box internet… En fonction du modèle installé, il assurera tout ou partie des rôles suivants :

  • Eviter les chutes de tension.
  • Eviter les surtensions.
  • Eviter les microcoupures de courant.
  • Supprimer les pics de tension.
  • Filtrer les bruits dus aux interférences magnétiques.
  • Eviter les distorsions : le courant est lissé.
  • En cas de coupure prolongée, alimenter les équipements protégés par une batterie pendant 5 à 15 minutes.
  • Donner l’ordre aux équipements protégés de s’arrêter proprement dès que le courant du secteur est coupé.
  • Redémarrer les équipements automatiquement dès que le courant du secteur revient.

Les différents types d’onduleur

Il existe trois types d’onduleur. Les fonctionnalités et le prix définiront à quel public ils sont destinés :

  • OFF-LINE : Compact, économique et silencieux, ce type de modèle offre une protection de base. On les utilisera pour un à plusieurs PC dans le cadre d’une utilisation personnelle.
  • IN-LINE : Premier type adapté à l’entreprise. La batterie de l’onduleur est chargée mais n’est pas sollicitée pendant l’alimentation par le secteur. Il fournit une tension contrôlée et régulée. Le signal d’entrée est contrôlé par microprocesseur et assure une commutation de l’alimentation depuis la batterie en moins de 2 millisecondes.
  • ON-LINE : Second type adapté à l’entreprise, c’est le choix que l’on fera pour des équipements critiques. L’alimentation est fournie par la batterie qui est elle-même rechargée en permanence par le secteur. Le signal délivré par l’onduleur est parfaitement lisse et exempt de défaut. Il n’y a aucun temps de commutation puisque c’est la batterie qui alimente les équipements protégés.

 

Plus on monte en gamme, plus le prix augmente. La question cruciale sera de savoir quelles sont les ressources indispensables (matérielles, logicielles, documents) à la bonne marche de l’activité de l’entreprise. INFO CONSEIL vous accompagne dans votre réflexion afin de choisir le type et le modèle d’onduleur adapté, afin de limiter les dégâts en cas d’incidents électriques.

Top